Je suis Alexandra Mbaye alias Mwena Mpiana sur les réseaux sociaux. Je suis née à Kinshasa où j’ai grandi. Je vie aujourd’hui en Europe avec ma famille. Docteur en sciences de formation, j’ai 20 ans d’expérience en tant qu’ingénieur dans l’industrie automobile et spatiale, l’innovation et la création d’entreprise. Vous trouverez mon profil LinkedIn ici. J’ai créé la société de conseil en ingénierie domestique MAYELE YA MOTEMA pour apporter de la science dans nos gestes quotidiens dans le but de devenir des créateurs actifs plutôt que des consommateurs passifs.

Il y a 7 ans mon arrière grand père m’a demandé en rêve de retrouver son village

J’ai mis 5 ans à la retrouver juste avec Facebook. Mais surtout chemin faisant, j’ai découvert les zones rurales de la RDC. J’ai réalisé que ces villages peuvent devenir de vrais paradis où il fait bon vivre avec très peu de moyen. Comme je suis spécialiste en innovation, j’ai pu répertorier des solutions à mettre en place de façon autonome et notamment la permaculture. Et comme j’ai une certaine facilité à expliquer les choses compliquées simplement, je me suis mise à décrire ces solutions dans une formation (voir le site : www.3tonnes.org).

La rencontre avec mon village a bouleversé ma vie au point de quitter mon job pour m’y consacrer.

Cela ne s’est pas fait du jour au lendemain mais ma réflexion a été assez simple. On peut applaudir l’essor technologique réalisé en à peine 100 ans dans le monde mais on doit aussi admettre qu’on est coincé dans une ornière. Si des villages d’Afrique centrale parviennent à améliorer leurs conditions de vie en acquérant des connaissances scientifiques et technique sur place, il y a fort à parier qu’ils ouvrent pour le monde une nouvelle voie, plus optimale. C’est ainsi que j’ai quitté le confort d’un poste d’ingénieur au Luxembourg pour construire une organisation qui permette de diffuser cette formation au cœur de ces villages.

Bâtir des formations internationales à partir des besoins des villages de la RDC, une perspective optimale

J’ai offert un coaching au village de mon ancêtre et d’autres membres de la diaspora font de même. C’est une expérience de reconnexion et de communion familiale qui nous procure joie et force. Mais aussi cette expérience m’a montré que ces familles reconnectées à la marche du monde, sont à la base du nouveau monde, un monde où la science et la technique est à nouveau aux mains du plus grand nombre pour améliorer nos quotidiens aussi à partir de nos maisons. L’impact dépassent bien sûr toutes les familles de notre planète au delà de la République Démocratique du Congo.

%d blogueurs aiment cette page :